Gestion de patrimoine : comment se faire accompagner ?

Assurances vie en ligne sans frais d'entrée
Assurances vie en ligne sans frais d’entrée : profitez d’un comparatif des meilleurs offres
février 24, 2020
Faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine
Quand faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine ?
février 27, 2020
Gestion de patrimoine

La gestion d’un bien comprend plusieurs sections. L’accomplissement de cette tâche requiert de l’expertise et de la rigueur. En effet, la difficulté réside dans la quantité ainsi que la valeur des avoirs à administrer. Elle accompagne et guide le propriétaire des biens dans la réalisation de ses objectifs. Pourquoi faire appel à un conseiller en la matière ? Quels critères lui sont attribués ?

Les fonctions et le rôle d’un gestionnaire de patrimoine

La possession d’un bien implique des droits et des devoirs. Ces derniers varient selon l’objectif qui leur est désigné. Dans le cas d’espèce, des droits de mutation ou de succession sont prévus pour les avoirs qui seront transmis entre proches. En outre, des prélèvements sociaux sont soumis aux dividendes, ou aux revenues des entreprises.

Afin d’accroître la valeur de ces biens, les investir, les conserver ou encore les transmettre, un accompagnement est de mise. En effet, cette aide protège le détenteur du bien en prodiguant des conseils utiles en rapport à la gestion du patrimoine. Associée à la gestion des placements, elle regroupe l’ensemble d’une situation financière.

Dans cette optique, le conseiller en gestion de patrimoine doit maîtriser plusieurs domaines relatifs à ces affaires financières. Tels que l’investissement, la planification financière, la planification successorale, ou la stratégie de préservation de patrimoine. En d’autres termes, il doit mettre en place un dispositif avantageux qui permettra d’accroître la valeur de ces biens en vue de réaliser les objectifs fixés par le propriétaire.

Ainsi, le recours à un conseiller en gestion de patrimoine facilite l’exécution des actes financiers (par exemple le paiement d’impôt). Il aide à comprendre le fonctionnement de ces pratiques financières complexes. Expert dans son domaine, il coordonne ces activités en travaillant avec d’autres individus qualifiés, tels que les fiscalistes ou les conseillers juridiques.

Les qualités d’un bon conseiller

Professionnel dans le droit patrimonial et fiscal, le conseiller doit suivre les actualités économiques et financières dans le monde. En effet, être à la une de ces informations lui permettra de prodiguer de bons conseils à son client. De plus, une connaissance dans plusieurs domaines est aussi exigée afin de prévenir les aléas qui pourront faire face au patrimoine de sa clientèle. Elles concernent entre autres la maîtrise de la finance, de l’immobilier, de l’assurance ainsi que du droit.

L’expert en gestion patrimoniale doit consulter et établir un rapport à son client à chaque prise de décision relative au bien. Il doit être inscrit à l’ORIAS, et fournir un document d’entrée en relation avec sa clientèle. Ainsi, il donne les meilleures recommandations concernant l’investissement de capital.

Pour être reconnu, il a besoin de plusieurs accréditations étant donné que le statut de conseiller en gestion patrimoniale n’existe pas. Ainsi, ces détails constituent un critère important dans le choix de ce professionnel. Avoir une compétence juridique appropriée, être conseiller en investissements financiers, courtier en assurance, démarcheur financier ou agent immobilier regroupe l’ensemble de ses compétences.

Par ailleurs, l’honnêteté est de rigueur dans son métier, il doit donner confiance et être à l’écoute afin de donner les conseils appropriés. Puisqu’il doit communiquer avec sa clientèle, ce professionnel de la gestion du patrimoine doit savoir simplifier les explications techniques. En outre, il doit être méthodique pour hiérarchiser les besoins ou les attentes de ses clients.

La procédure à suivre avant de confier la gestion de ses avoirs

L’accompagnement patrimonial est subdivisé en trois étapes. Premièrement, le patrimoine de la personne sera évalué dans un bilan qui consiste à analyser sa situation professionnelle et familiale ainsi que sa situation économique qui se manifeste à travers ses avoirs. De plus, ces détails permettront au conseiller de faire plus ample connaissance avec l’individu qui fait appel à ses services.

La seconde étape consiste à établir le profil de cette personne. Ce procédé permet d’identifier les futurs objectifs vis-à-vis des biens. En l’occurrence ses capacités à courir des risques, ses attentes par rapport à la gestion de son patrimoine. Autrement dit, cette deuxième étape informe sur les buts à court ou à long terme relatifs à la destination des biens.

Une fois ces critères établis, le gestionnaire de patrimoine place ces avoirs en fonction du profil obtenu. Ainsi, ils se basent sur la rentabilité, le risque, la transmission du patrimoine ainsi que sur les flux financiers. Ces derniers couvriront les dépenses quotidiennes et exceptionnelles de l’individu. En somme, l’accompagnateur peut être gestionnaire de portefeuille, expert fiscal, notaire ou conseiller en investissement financier et/ou immobilier.

Les personnes faisant appel à un gestionnaire de patrimoine

La gestion d’une affaire financière, qu’il s’agisse d’une transmission de bien, d’un placement en vue d’une retraite, d’une augmentation de gain, est souvent complexe à réaliser. Ainsi, tout individu qui souhaite un accompagnement dans l’administration de ses biens peut faire appel à un expert en la matière.

En effet, ce professionnel suit l’évolution ainsi que l’usage de ces avoirs. Il élabore des solutions expresses afin de remédier aux éventuels imprévus. Il s’adapte à la situation de l’individu tant sur le plan familial que sur le plan professionnel.

Recourir au service d’un conseiller en gestion de patrimoine permet le développement du capital social pour une entreprise, et une meilleure gestion pour les particuliers. Notamment pour un transfert de patrimoine ou pour une épargne en vue d’une retraite. La principale utilité de l’accompagnement consisterait à aider ces individus dans la réalisation de leur stratégie de placement.