Plan d’épargne retraite populaire (perp)

La retraite est un sujet très délicat dans l’assurance d’une fin de vie meilleure. Sur le plan social et politique, le régime public, privé et celui des particuliers peuvent s’entremêler pour assurer cet objectif. Le PERP est accessible sans intervention d’autres régimes, mais peut aussi  être complémentaire avec ces derniers.

Le PERP

Le PERP ou plan d’épargne retraite populaire est une épargne à long terme qui permet une rente additionnelle une fois retraité. Il est accessible à tous les individus pour être supplémentaire à l’épargne de niveau 1 qui est obligatoires. Son adoption permet d’avoir certains avantages fiscaux, mais ils sont limités par un plafonnage des sommes imposées, et de même la rente issue des versements sera soumise aux impôts.

Si vous voulez faire une souscription pour le plan d’épargne populaire, vous pouvez vous adresser aux entités suivantes : Les compagnies d’assurances, les banques, les organismes de mutuelle ou de prévoyance.

La souscription à un plan d’épargne populaire est identique à celle d’un contrat d’assurance vie. Il existe trois sortes de contrats :

  • Rentes viagères différées : ce contrat offre la possibilité d’accès à des droits de rentes différées, les versements effectués sont tous converti en droits à rétribution. Le calcul se fait sur la base de la table de mortalité.
  • Constitution d’un fond converti en revenu : pour ce genre de contrat, lorsque l’épargne arrive à son terme, elle sera convertie en revenu viagère. Cette dernière présente des similitudes avec l’assurance vie. Le montant que vous verserez sera investi soit : Dans un capital en euro (avec une garantie) ou dans un capital en unité de compte (à risque). Il est possible de faire un mélange des deux.
  • Points de rétribution unité de rétribution : les montants versés subiront une conversion en points de rétribution et non en euro.

Comment ce plan fonctionne ?

Le versement de l’épargne doit être fait de manière régulière, et il ne sera pas perçu avant d’obtenir les droits de retraite.

Néanmoins dans des cas exceptionnels l’argent versée dans le plan d’épargne de retraire populaire peut être débloqué : décès, licenciement, liquidation judiciaire, invalidités de deuxième et troisième catégorie.

Le PERP sur le plan fiscal

Toutes les monnaies investies sont déductibles des revenus imposables, et même cas pour tous les intérêts rentabilisés qui évitent le prélèvement social. Le capital n’est pas comptabilisé comme une propriété taxable s’il y a une soumission à une ISF.