Intérêts composés : méthode de calcul

Il est clair que l’emprunt bancaire reste la source la plus commune qui soit facilement accessible pour les besoins d’investissement. Selon le type de calcul des taux d’intérêt par les banques, le capital d’investissement varie selon différents paramètres. Entre intérêt simple et intérêt composé, quel serait le plus avantageux ?

Intérêt simple et composé

Le marché de l’intérêt est le marché le plus important mondial. Aussi appelé marché des capitaux, ce marché sous la direction des banques et de différents organismes de crédits se base sur les bénéfices générés par les taux d’intérêt sur une somme empruntés. Les taux d’intérêt font partie des grandes préoccupations politiques pour les stratégies de développement. Ils peuvent aussi aboutir à des désastres économiques comme l’explosion d’une bulle. Les intérêts sont un paramètre clé pour l’économie d’un pays, car il insiste la population à investir et donc créer de la valeur ajoutée soit du PIB.

Les banques et les collectivités de crédits peuvent adopter deux sortes de calcul de taux d’intérêt. Premièrement le taux d’intérêt simple. Il se traduit par l’application d’un pourcentage constant d’intérêt par rapport à la valeur d’emprunt, donc du capital d’investissement. Ainsi, l’emprunteur se doit seulement de remboursé à la fin de la durée impartie, la somme emprunté plus un pourcentage de la somme. Pour un taux d’intérêt composé, on tient en compte cependant les risques de diminutions des valeurs monétaires donc des devis. Ainsi, les banques proposent d’actualiser chaque année la valeur du taux d’intérêt en la recapitalisant.

Méthode de calcul

Pour l’intérêt simple, le calcul est simple. Il suffit de prendre en compte le taux annuel qui est constant puis à la multiplier par la somme emprunté et la durée de l’emprunt. Pour l’intérêt composé, il faut cependant prendre en compte la recapitalisation de sommes issues des taux d’intérêt. La valeur du taux d’intérêt augmente chaque année. Pour simplifier leur détermination, on peut utiliser un tableau avec la variation de cette valeur par recapitalisation des sommes. On peut aussi utiliser une formule mathématique basée sur une suite géométrique.

Exemple

Un emprunt de 50 € pour un taux d’intérêt simple annuel de 5% pour deux ans à un intérêt de 2,5 € tous les ans soit 5 € au total. Mais pour en taux d’intérêt composé, la première année a un intérêt de 2,5 € tandis que la deuxième année, il est de 2,625 € soit 5, 125 € d’intérêt.