Quelle solution pour subvenir à ses besoins à la retraite ?

gagner de l’argent en ligne
Comment gagner de l’argent en ligne ?
avril 22, 2019
Economies sur vos courses
Comment faire des économies sur vos courses ?
juin 19, 2019
compagnie-d-assurance

Pour trouver douceur de vivre à la retraite, il est important de la préparer dès maintenant. Découvrez ci-après quelques pistes afin de vous aider à vous constituer un revenu complémentaire lorsque le moment sera venu pour vous d’abandonner votre vie active.

Souscrire un troisième pilier

Si vous habitez en Suisse, souscrire un 3ème pilier est un moyen vous permettant de préparer votre vieillesse. Il s’agit d’une épargne individuelle facultative destinée à la prévoyance retraite. Il en existe deux types dont le pilier 3a et le pilier 3b. Le pilier 3a, également appelé la prévoyance liée est soumis à un encadrement et des réglementations bien définis. Il faut notamment respecter les échéances, les conditions de retrait, et le montant maximal des primes établis. Le 3ème pilier suisse est ouvert à toutes les personnes qui travaillent dans le pays, y compris les frontaliers. Ce type de support offre des avantages fiscaux intéressants. Les primes ne sont pas assujetties à l’impôt sur la fortune. Par ailleurs, les souscripteurs pourraient bénéficier d’un gain fiscal supplémentaire lors du retrait de leur capital. En ce qui concerne la rentabilité, cela dépend de l’organisme choisi pour la souscription du troisième pilier. Pour en faire un outil d’épargne complet, il vaut mieux le souscrire auprès d’une compagnie d’assurance. Le pilier 3b quant à lui est une prévoyance libre. Le souscripteur peut personnaliser les clauses de son contrat à sa guise : montant des primes, durée, bénéficiaire, etc. La déduction fiscale de ce type de support dépend du canton de domicile du souscripteur. Généralement, il est moins avantageux fiscalement que le 3e pilier A.

Effectuer un investissement locatif

Acheter pour louer est un autre moyen intéressant pour construire de rente de retraite. Cela vous permet de recevoir chaque mois des loyers qui peuvent constituer une véritable source de revenus supplémentaires. Il faut seulement faire attention au choix du bien pour éviter les vacances locatives trop longues. Tenez compte essentiellement du quartier où il se trouve, de son accessibilité, des commodités autour, de son état, et de sa performance thermique. De même, si vous devez financer l’acquisition par un prêt immobilier, il faut veiller à ce que le remboursement soit fait avant l’âge de la retraite.

Investir dans les valeurs immobilières

Acheter un bien immobilier direct est coûteux. Si vous ne souhaitez pas recourir à un prêt bancaire pour effectuer un investissement locatif, une solution est d’investir dans les valeurs immobilières. Vous avez par exemple les SCPI. Ces valeurs sont plus accessibles. Le ticket varie suivant les SPCI. Certaines sont accessibles à partir de quelques centaines d’euros. Investir dans les valeurs immobilières consiste à devenir actionnaire d’une société qui gère un parc immobilier locatif. Ce parc est constitué d’immobiliers professionnels qui seront mis en location aux entreprises. Chaque actionnaire reçoit chaque mois une rente proportionnelle aux parts qu’il détient, c’est-à-dire du montant investi.