Quels sont les frais d’entrée des SCPI en assurance-vie ?

Conditions d'acceptation d'un prêt
Quelles sont les conditions d’acceptation d’un prêt ?
octobre 7, 2019
Conseils pour faire des économies
Conseils pour faire des économies
octobre 22, 2019
Assurance vie

Depuis quelque temps, la majorité des assurances-vie ont privilégié l’entrée des SPCI au contrat proprement dit. Il semblerait que cette décision offre plusieurs avantages. Cependant, il est primordial de tenir compte de frais qui s’appliquent.

Pourquoi inclure des SCPI dans une assurance-vie ?

Avant toute chose, il faut savoir que les SCPI ou sociétés civiles de placement immobilier achètent et s’occupent de la gestion des logements dont elles attribuent les éventuels plus-values et loyers à leurs souscripteurs. Il semblerait que l’intégration des scpi en assurance vie soit bénéfique de l’une et de l’autre. D’abord, avec la SCPI assurance, il y a l’assureur qui encaisse le risque de liquidité. En d’autres termes, il représente le propriétaire des parts. L’assureur est donc celui qui vous paie les loyers et l’augmentation des coûts des parts. D’un autre côté, un contrat d’assurance-vie avec SCPI peut vous être très bénéfique en matière de distribution des dividendes. Par contre, il existe des pièges à éviter concernant l’assurance-vie. Il peut s’agir des frais d’inclusions, des frais sur versements, les SCPI éligibles ou encore les frais de gestion et l’ensemble des loyers reversés.

Quelques précisions sur les effets de cette intégration

En général, certains trouvent que l’association de la SCPI à un contrat d’assurance-vie permet des atouts multiples pour chacun des placements. Cependant, certains cas ne démontrent pas ce privilège. Sans parler seulement du fait que l’insertion des SCPI dans l’assurance-vie va vous faire percevoir, uniquement, 85 % des loyers. Par ailleurs, l’assureur se chargera du prélèvement de l’autre partie. Autre part, la SCPI peut permettre de bénéficier d’une fiscalité intéressante. Vous allez pouvoir échapper à l’imposition sur les loyers. Néanmoins, il ne faut pas oublier les frais de gestion et les prélèvements sociaux. En gros, l’achat des parts de SCPI dans une assurance-vie constitue un terrible empilement de frais ainsi que de prélèvements. Les conséquences vont directement entraîner un affaiblissement expressif du rendement final des SCPI.

Le point sur les frais de gestion

En réalité, les frais de gestion impliqués lors d’une insertion de SCPI en assurance-vie se présentent comme pour toute unité de compte incluse dans une assurance-vie. Ainsi, l’assureur aura aussi affaire avec les frais de gestion du support. Chaque année, il sera nécessaire de payer des frais de gestion pouvant osciller de 0,5 à 1 %. En outre, acheter des parts de SPCI en démembrement temporaire de bien immobilier serait un moyen favorable d’améliorer la fiscalité.